Publié le 5 / 10 / 2009
Catégories: Test

J’ai fait l’erreur, il y a quelque temps, de regarder des photos faites au fisheye. Avant d’avoir vu ces photos, le grand-angle ne me manquait pas: les 24mm de mon EF 24-70L me suffisaient, même sur un capteur APS-C. Mais en voyant ces quelques photos au fisheye, une envie irrésistible est venue en moi d’en acheter un, et de redécouvrir un grand-angle que j’avais perdu en me séparant de mon 18-55. J’avais le choix entre deux optiques M42: le Peleng 8mm, ou le Zenitar 16mm. Ce dernier n’est vraiment fisheye que sur un capteur Full Frame, alors que le Peleng l’est vraiment pour des capteurs APS-C. Je me suis donc tourné vers le Peleng, jusqu’à ce que je tombe sur un forum parlant du Samyang 8mm. En faisant des recherches sur notre ami commun Google, j’ai lu beaucoup d’avis positifs sur l’objectif. Le prix est plus qu’attrayant, car il est d’environ 230€. C’est alors que je me suis décidé à l’acheter.

Samyang_1
Le flisheye Samyang 8mm f/3.5

Samyang est un marque coréenne fabriquant des objectifs à monture pour les principales marques de reflex. La marque propose également un 85mm f/1.4, un 500mm f/8 à mirroir, et depuis peu, un 14mm f/2.8 et un 35mm f/1.4, qui existe sous une version f/1.2 à monture Canon uniquement. Le Samyang 8mm est également commercialisé sous d’autres marques, comme Falcon, Bower ou Vivitar(7mm pour ce dernier, mais c’est bien le même objectif). Le fisheye est vendu en pologne sur la boutique foto-tip.pl, ainsi que sur la boutique ebay de cette dernière. A ce jour, elle livre gratuitement en UPS pour toute commande en Europe.

Déballage

Je l’ai reçu il y a quelques jours. La boîte contient le fisheye, ses bouchons avant et arrière,une housse de protection, et le manuel.

Samyang_2
Le contenu de la boîte.

L’objectif n’est pas très lourd, mais il l’est suffisamment pour donner confiance. La construction n’est pas mauvaise, l’objectif paraît assez solide. Il est doté d’un pare-soleil inamovible. La lentille frontale est bombée et ne permet pas de monter de filtre par dessus. Il n’y a donc aucun moyen de protéger la lentille frontale, sauf en mettant le bouchon avant qui se clipse directement sur le pare-soleil.

Samyang_3
La lentille frontale du Samyang.

Samyang_4
La lentille arrière du Samyang est très petite. On peut noter l’absence de contacts électriques.

L’objectif est tout manuel: il n’y a aucun contact électrique entre le Samyang et le boîtier, pas d’autofocus ni de contrôle du diaphragme par le boîtier. Le diaphragme est contrôlé par une bague d’ouverture, qui ferme par demi-diaphragmes entre f/5.6 et f/22, et qui passe directement entre f/3.5 et f/5.6. On entend un petit clic à chaque fois que l’on ferme le diaphragme.

Samyang_5
La bague de diaphragme du fisheye, et la bague de mise au point avec les indications de distance.

La bague de mise au point est lisse et permet de passer rapidement de la distance minimale de mise au point(30cm) à l’infini. Des indications de distances sont marquées sur la bague.

Tests en conditions réelles

Bien entendu, après avoir déballé le fisheye, je l’ai immédiatement monté sur mon Canon EOS 400D, et puisqu’il faisait beau, je suis sorti faire quelques photos. L’objectif étant tout manuel, j’ai appliqué la méthode que j’utilise avec mon Pentacon 135mm f/2.8:

  • Se mettre en mode Av ou M, et choisir une sensibilité
  • Ouvrir le diaphragme à fond
  • Faire la mise au point
  • Fermer le diaphragme à la valeur voulue
  • Si on est en mode M, ajuster la valeur de la vitesse d’obturation
  • Prendre la photo

Avec mon Pentacon, tout se passait bien. Mais avec le Samyang 8mm, l’étape la moins facile était la mise au point: il n’est pas facile de savoir si le point est bien fait avec un fisheye, surtout avec le petit viseur du 400D. La solution est de se caler sur l’hyperfocale.

Pour un objectif à ce prix, le Samyang se débrouille très bien. Le piqué est plutôt bon au centre, et se dégrade un peu sur les bords, mais rien de catastrophique.

20091002-_mg_5790
Le fisheye délivre des images plutôt piquées. Cliquez sur l’image pour voir une photo plus grande.

Je n’ai pas vraiment remarqué de vignettage. La distorsion est très élevée, mais un fisheye est fait pour ça.

Voici quelques photos faites avec le fisheye:

Pour conclure

C’est un objectif à la fois abordable et de bonne qualité. Les performances sont plutôt honorables pour le prix, et la construction a l’air bonne. Si l’absence d’automatismes ne vous dérange pas, foncez sur le Samyang 8mm. Sinon, il faudra vous munir d’objectifs plus coûteux, comme les fisheyes Sigma, ou ceux de votre marque préférée.

Il est également à noter que l’objectif est adapté aux capteurs APS-C, même s’il peut se monter sur les boîtiers à capteur 24×36. Dans ce dernier cas, une image ronde se forme, et le pare-soleil est visible, comme le montrent les photos de cette page. Certains n’hésitent pas à raser le pare-soleil pour obtenir une image bien ronde.

Autres pages parlant du Samyang 8mm

Le Samyang 8mm f/3.5 chez le partenaire Geek-Trend

Vous avez aimé ce billet? Parlez-en autour de vous!
Vous voulez me suivre? Suivez-moi: Twitter  Netvibes  Flickr  Flux RSS
Ou bien contactez-moi par mail: Contactez-moi
Vous souhaitez réagir? N'hésitez pas à poster un commentaire.
Enfin, vous pouvez aussi revenir à la page d'accueil!

Geek-Trend

12 commentaires

  1. Olivier H says:

    Super cool!
    J’hésitais avec le peleng, mais celui-ci semble meilleur.
    Tu sais ce que ça donne sur un full-frame? Beaucoup de vignettage ou pas?

  2. Olivier H says:

    Ah je vois que pour le full frame, Samyang va vendre sous peu un 14mm f/2.8, pour un prix équivalent.
    Bonne nouvelle!

  3. Steakhachai says:

    Pour ton Full Frame(grr…), le Samyang ne couvre pas tout le capteur. Il y a des bords noirs. Pire encore, le pare-soleil se voit, et même en coupant le pare-soleil, le cercle n’est pas entièrement inclus dans l’image… Il faut donc faire un crop en post-production…

  4. Petou says:

    Ca rend pas mal. C’est un coup à se laisser tenter ça !

  5. LBEL says:

    Mais il est tout simplement terrible le Samyang 8mm !. Moi qui étais presque sûr d’avoir trouvé mon bonheur en envisageant le Peleng… Me voilà à cause de cet article replongé dans les affres du doute (je pense que mon banquier sera ravi lui , il préfère que je doute plutôt que j’achète :)

  6. Mike says:

    Tt d’abord merci pour cet article,

    Je viens de tester cet objectif, et j’ai beau toujours la MAP manuelle, je ne vois aucune différence… Plutôt bizarre :/. Qu’en penses-tu ?

  7. Nina says:

    bonjour , je voudrais le prendre aussi , par contre moi j’ai un 550D…
    Savais-vous se que ca peu donner sur le 550D?

    Help me…

Ecrire un commentaire


 

Contactez-moi     Twitter     Netvibes     Flickr     Flux RSS